Agoras Management
Qui sommes-nous ? Audit RH L'actualité Nos partenaires Newsletter Contacts
Service d'externalisation
Agoras Management
L'actualité sociale

L'actu sociale

Actualité du
mercredi 19 juin 2024

Un salarié doit-il passer une visite médicale après un arrêt de travail ?
Un salarié doit-il passer une visite médicale après un arrêt de travail ?

La visite médicale de reprise du travail n'est pas systématique.

Elle est obligatoire si le salarié était en arrêt de travail pour l'un des motifs suivants :

  • Maladie ayant entraîné un arrêt d'au moins 30 jours ayant débuté avant le 1er avril 2022
  • Accident ou maladie d'origine non-professionnels ayant entraîné un arrêt de travail d'au moins 60 jours, ayant débuté à compter du 1er avril 2022
  • Accident du travail ayant entraîné un arrêt d'au moins 30 jours
  • Maladie professionnelle (quelle que soit sa durée)
  • Congé de maternité

La visite médicale de reprise doit avoir lieu dans les 8 jours calendaires,  du 1er janvier au 31 décembre, y compris les jours fériés ou chômés, ce qui correspond à la totalité des jours du calendrier de l'année civile.

À noter

Depuis le 1er avril 2022, une visite médicale de pré-reprise peut être organisée, en cas d'absence supérieure à 30 jours et ce dès que le retour du salarié à son poste de travail est anticipé. Cette visite de pré-reprise peut intervenir à la demande du salarié, du médecin du travail ou du médecin conseil de la Sécurité sociale.

La visite de reprise

Suite à un arrêt maladie d'au moins 30 jours, ou systématiquement après un congé maternité, vous devez passer une visite médicale de reprise.

Qui organise la visite de reprise ?

Cette visite est organisée par votre employeur et doit se tenir dans les 8 jours qui suivent votre retour effectif dans l'entreprise.

À quoi sert la visite de reprise ?

L’arrêt maladie est justifié tant que votre état de santé évolue vers une amélioration. Une fois stabilisé ou si la situation ne peut plus s’améliorer, l’arrêt maladie n’est plus justifié et un autre dispositif doit prendre le relais (adaptation du poste, reprise à temps partiel, reconversion, invalidité…).

Lors de cette visite, votre médecin du travail délivre son avis sur votre aptitude à reprendre votre poste. Il peut également discuter avec vous des adaptations de poste, des aménagements, d’un reclassement. Si vous l'aviez déjà rencontré lors d'une visite de préreprise, il pourra examiner avec vous comment votre employeur propose de mettre en œuvre les aménagements recommandés.

Plusieurs situations peuvent alors se présenter.

Vous êtes apte à votre poste :

  • vous pouvez reprendre votre poste de travail à temps complet ;
  • vous avez besoin de reprendre progressivement votre poste de travail en temps partiel. C'est ce que l'on appelle le temps partiel thérapeutique.


Vous ne pouvez pas reprendre votre poste de travail actuel : le médecin du travail vous déclare inapte au poste. Dans ce cas, en lien avec votre employeur, plusieurs possibilités existent :

  • adapter votre poste de travail à votre nouvel état de santé ;
  • vous reclasser dans l’entreprise à un autre poste adapté à votre état de santé.

Si aucune de ces solutions n’est possible, alors votre employeur peut procéder à votre licenciement pour inaptitude et selon votre capacité de travail restante, 2 possibilités se présentent :

  • vous êtes en mesure d’exercer une autre profession. Dans ce cas, il convient de réaliser un bilan de compétence et une formation pour vous reconvertir dans une nouvelle profession adaptée à votre état de santé. Les bilans de compétences sont éligibles au compte personnel de formation ;
  • vous n’êtes plus en mesure d’exercer aucune activité professionnelle : l’invalidité (avant 62 ans) ou la retraite pour inaptitude sont adaptées à votre situation.

Actualité du mercredi 19 juin 2024

Création Mak2
   |   Hébergement MaSolutionWeb.com
Linkedin Agoras Management Facebook Agoras Management Newsletter Agoras Management
Agoras 2019-2024
   |   Mentions légales